©

Le Lavaret du Bourget, ou Bézoule

Rédaction : Cyrille Deliry, GRPLS, Histoires Naturelles.
 

ou Coregonus bezola Fatio, 1888

L’histoire des corégones ou lavarets est complexe du fait de la présence de diverses espèces endémiques d’un ou quelques lacs seulement de l’arc alpin, de multiples introductions et de mélanges de la systématique. La situation devient progressivement plus claire ces dernières années.

Le Bézoule était un corégone propre au Lac du Bourget décrit par Fatio en 1888 qui donne quelques précieuses informations sur ce poisson désormais disparu.

Par un jeu de noms et de patois, Rondelet en 1558 parlait lui aussi d’un poisson nommé Bézole, présent uniquement dans le Lac de Lozane (Lac Léman). Ce dernier est de toute évidence un autre Corégone ; nous connaissons deux espèces endémiques du Lac Léman qui ont toutes deux disparues..

Ce n’est qu’en 2008 que l’UICN déclare l’extinction de la Bézoule  (en savoir plus...), réputé disparu dans les années 1960, la dernière mention confirmée remonte à la fin du XIXe siècle.

Le Handbook of European Freshwater Fishes donne une photographie de ce poisson quelque peu mythique tant sa carrière fut courte : il ne se passe que quelques années entre sa description en 1888 et ses dernières mentions confirmées en fin du XIXe siècle. Il accompagne la Gravenche (Coregonus fera Jurine, 1825) et le Corégone du Léman (Coregonus hiemalis Jurine, 1825), deux espèces endémiques du Lac Léman, dans la triste liste des espèces éteintes sur la planète et qui vivaient dans nos grands lacs alpins.

 

Actualités

Cette année...

Prospection naturaliste en Chartreuse
En savoir plus...

Publication du Catalogue illustré des araignées de Savoie - 2017
Le découvrir...

Participer aux programmes nationaux de l'OPIE et de SPIPOLL
ou au programme de recherche participative CiTIQUE.

Prochains rendez-vous

Découvrez les sorties :